Fil de navigation

Actualité Comité de Souchez

Souchez : Cérémonie des Voeux

Souchez: pluie de tacles et de pics sur 2015 pour mieux «positiver» 2016   Le maire et...

Inauguation Bois Carieul et Extension Ma…

 C’est en présence de Monsieur Del Grande, Secrétaire Général de la Préfecture, de Michel Dagbert...

Souchez: pluie de tacles et de pics sur 2015 pour mieux «positiver» 2016

 

voeux souchez

Le maire et ancien instituteur a mis à l’honneur le corps enseignant, ainsi que Marc Heyman, Philippe Beaucamp a quant à lui reçu la médaille de la ville.


Le maire Jean-Marie Alexandre (MRC) a adressé samedi soir des vœux au vitriol, non pas à la population (pour qui les projets ne manqueront pas), mais aux élus régionaux et nationaux.

Après le recueillement de rigueur en hommage aux victimes des attentats de janvier et de novembre, c’est décembre et les élections régionales qui ont inspiré le maire de Souchez, Jean-Marie Alexandre, dans son discours de vœux. « Exaspération » et « tentation du mal absolu » : « C’est ce qui s’est passé ici il n’y a pas longtemps. » Les vœux se font tribune en même temps qu’analyse des scores élevés du Front national aux récentes élections.

« Fossé entre gouvernants et administrés »

De Maastricht au « pacte infernal » – autrement appelé pacte de stabilité – signé entre la France et l’Allemagne plus récemment, l’analyse politique met tout sur le compte du « fossé » qui existe entre les gouvernants et leurs administrés. Mais aussi avec leurs élus de terrain.

« Je n’ai pas de haine, pas de rancune », c’est sans compter sur le vestiaire verbal déployé par le maire de Souchez. On rhabille pour l’hiver jusqu’au « gouvernement d’amateurs ».

Si on salue le bilan du président régional sortant Daniel Percheron ou du président du conseil départemental en place et présent sur scène, Michel Dagbert, c’est pour mieux critiquer Pierre de Saintignon, tête de liste PS malheureuse aux dernières régionales, et une stratégie, tout aussi malheureuse, de retrait face au FN.

« Jouer le jeu du dialogue »

Faute d’élu des « forces de progrès » à la Région, restent les mains tendues. Aux jeunes d’abord, à la droite régionale qui a récemment revendiqué un « gaullisme social » dans les colonnes du Monde.

« Jouer le jeu du dialogue » et développer des solutions de proximité avec la construction du pôle métropolitain (qui regroupera les intercommunalités d’Hénin-Carvin, de Béthune-Bruay en passant par Lens) seront donc les maîtres mots.

La cantine et la médiathèque agrandies

Déchéance de nationalité, mariage pour tous… Après avoir rappelé le gouvernement à ses « priorités », le maire a évoqué celles de la commune qui seront mises en place sans augmentation d’impôts.

Pêle-mêle, on lance l’extension de la cantine en 2016, puis, celle de la médiathèque qui passera de 50 à 250 m2, la maison Cresson, qui après la maison Bernières qui tourne déjà à plein, se convertira en chambre d’hôte et en maison du Commonwealth ou encore l’agrandissement des services techniques… Et pourquoi pas la mise en place du portage de repas à domicile. Il y a quelque temps, un sondage sur la nécessité de sa mise en place avait déjà été effectué. La question va à nouveau être soumise aux habitants.

 

Liens utiles

Plan interactif

Mouvement Républicain et Citoyen 62

235, route de Béthune
62300 Lens

03 21 43 40 88

Envoyez-nous un e-mail